0,050,09975 0

Conférence : Le plan infrastructure de D.J. Trump : Qu'est-il ? Est-il innovateur ? Que pourrait-il être ?

CIRANO

jeudi 12 jan 2017
De 11H45 à 14H

Le plan infrastructure de D.J. Trump promet de « réaliser des investissements dans le transport, l'eau potable, le réseau électrique, les télécommunications, les infrastructures de sécurité et pour d'autres besoins pressants de l'infrastructure nationale » et de créer « des milliers de nouveaux emplois... pour construire les infrastructures de transports, d’eau potable, de communications et d’énergie nécessaires pour promouvoir un nouveau développement économique aux États-Unis, ce qui générera de nouvelles entrées fiscales ».

Mais le programme est attaqué par de nombreux économistes.

Paul Krugman (NY Times) : « [Le plan] est fondamentalement frauduleux, il enrichirait quelques personnes bien connectées et ce, aux frais des contribuables tout en faisant très peu pour combler notre déficit d'investissement. [C'est un] exercice de capitalisme de copinage. »

R.A. Klain (The Washington Post) : « Le plan de Trump n'est pas vraiment un plan d'infrastructure. Il s'agit d'un plan de réduction des impôts pour les investisseurs dans les ‘utilités’ publiques et la construction, et d'un vaste plan de bien-être social pour les contracteurs. »

Larry H. Summers (Harvard) : « Le programme de Trump [souffre] d’erreurs de conception, d’hypothèses peu plausibles et d’une ignorance crasse des rouages de l'économie mondiale. »

Marcel Boyer a jeté un nouveau regard sur le Plan et donné des réponses aux trois questions ci-dessus.

Marcel Boyer

Marcel Boyer (M.Sc. et Ph.D. en économie, Carnegie-Mellon University; M.A. en économie, Université de Montréal) est présentement Professeur émérite de sciences économiques à l’Université de Montréal, Membre associé, Toulouse School of Economics (TSE) et Institute for Advanced Strudy in Toulouse (IAST), Chercheur associé émérite, Institut économique de Montréal, Fellow du CIRANO (Montréal) et du C.D. Howe Institute (Toronto), Affilié académique du Groupe d’analyse (Boston, Montréal), Membre du Comité d’orientation scientifique des Chaires en « Finance Durable et Investissement Responsable » de l’Association française de gestion financière et Membre du Comité sur la politique de la concurrence du C.D. Howe Institute.

Il a été professeur d’économie à l’Université York (1971-1973), à l’UQAM (1973-74) et à l’Université de Montréal (1974-2008), où il a été titulaire de la Chaire Bell Canada en économie industrielle de l’Université de Montréal (2003-2008) et titulaire de la Chaire Jarislowsky-CRSH-CRSNG en technologie et concurrence internationale de l’École Polytechnique de Montréal (1993-2000).

Marcel Boyer est nommé Chevalier de l‘Ordre du Québec en 2021, Officier de l’Ordre du Canada en 2015, lauréat du Prix Léon-Gérin pour l’excellence de sa carrière en sciences humaines et sociales (Prix du Québec 2015), membre honoraire de l’Association française des économistes de l’environnement et des ressources (FAERE, 2014), membre honoraire de l’Association canadienne d’économique (ACE/CEA, 2013). Le Collège de France lui remet la Médaille Guillaume-Budé suite à sa conférence au Collège en 2005. Il est lauréat du Prix Marcel-Vincent (ACFAS 2002), fellow of the World Academy of Productivity Science (2001), fellow de l’International Journal of Industrial Organization (1997), lauréat du Distinguished Guest Professor Award (Wuhan University of Technology 1995).  Il est élu en 1992 à la Société Royale du Canada (Académies des arts, des lettres et des sciences du Canada). Il est lauréat du Prix Marcel-Dagenais (Société canadienne de science économique, 1985), de l’Endowment-for-the-Future Distinguished Scholar Award (Université d’Alberta, 1988) et de l’Alexander-Henderson Award (Université Carnegie-Mellon 1971).

Il a été Directeur fondateur de l’Observatoire de la Francophonie économique, Président de la Society for Economic Research on Copyright Issues (SERCI), Membre du Panel d’xperts du Conseil des académies canadiennes sur la R&D industrielle au Canada, Membre du jury du Prix Donner pour le meilleur ouvrage sur les politiques publiques rédigé par un auteur canadien, Membre du comité SHS1 de l’Agence Nationale de la Recherche de France, Chercheur associé au département d’économie de l’École Polytechnique de Paris, Vice-président et économiste en chef de l’Institut économique de Montréal, Président de l’Association canadienne d’économique (Canadian Economic Association), Président de la Société canadienne de science économique, PDG du CIRANO, Membre du Board of Directors du National Bureau of Economic Research (NBER), du Conseil National de la Statistique du Canada, du Comité de gestion des Laboratoires universitaires Bell, du CA du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), du CA de l’Institut de finance mathématique de Montréal (IFM2), du Comité exécutif de l’Association canadienne droit-économie (CLEA), du Conseil d’administration de l’Agence des partenariats public-privé du Québec, Président du Conseil du Réseau de Calcul et de Modélisation Mathématique (RCM2), Conseiller principal du DG l’économie industrielle d’Industrie Canada, Membre du Comité aviseur sur les stratégies d’affaires et l’innovation à Industrie Canada, Membre du comité éditorial de la Revue canadienne de d’économique et du Journal of Economic Behavior and Organization, et Président du Conseil de la Caisse Populaire de St-Jérôme. 

Son récent article «The determination of optimal fines in cartel cases: Theory and practice» (avec ML Allain et JP Ponssard), Concurrences – Competition Law Review, 2011, a été choisi comme Best Academic Economics Article - 2012 Antitrust Writing Awards (Institute of Competition Law et George Washington University Law School). Son récent article “Alleviating Coordination Problems and Regulatory Constraints through Financial Risk Management” (avec Martin Boyer et René Garcia), Quarterly Journal of Finance 3(2) a reçu le Outstanding Paper Award 2015 de la Midwest Finance Association. Son récent ouvrage Réinventer le Québec: Douze Chantiers à Entreprendre (avec Nathalie Elgrably; Stanké 2014, 176 pages) était parmi les quatre finalistes au Prix Donner 2014-15 pour le meilleur ouvrage sur les politiques publiques écrit par un canadien.

Auteur ou coauteur de plus de 275 articles et cahiers scientifiques et rapports publics et privés, ses recherches portent sur l’évaluation des investissements (flexibilité et options réelles); les organisations efficaces et les politiques publiques (eau ; social-démocratie concurrentielle); les inégalités ; le partage des coûts; l’économie du droit (cartels, pratiques anti-concurrentielles, responsabilité environnementale, propriété intellectuelle). Il a agi comme économiste expert auprès de nombreuses organisations, entreprises et organismes gouvernementaux, tant au Canada qu’à l’étranger et a été appelé à témoigner à plusieurs reprises comme témoin expert, avec interrogatoire en chef et contre-interrogatoire, devant divers comités, commissions, régies et tribunaux : tribunaux d’arbitrage de différends patronal-syndical, Régie de l’énergie, Commission du droit d’auteur, Cour Supérieure du Québec (y compris sa chambre civile et sa chambre criminelle), Court of Queen’s Bench of Saskatchewan, Superior Court of Ontario, Supreme Court of British Columbia.

[ - ]
[ + ]

Localisation


1130 Rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC H3A 2M8, Canada