secure

Dernières publications

31 mars 2020

COVID-19 – Idées de politiques économiques de gestion et de sortie de crise pour le Québec et le Canada

Ce texte propose des idées de politiques économiques de gestion et de sortie de crise pour le Québec et le Canada qui auraient le triple effet d’aider la gestion de la crise sanitaire, de soutenir nos économies à court terme et de contribuer à bâtir une meilleure infrastructure économique à plus long terme. La crise de la COVID-19 force les gouvernements à intervenir dans la vie des citoyens de manière importante : 1. En soutenant le système de soins de santé afin de répondre à la demande de soins, que l’on tente de réduire par des mesures de confinement et de précaution dans l’espoir d’aplatir la courbe de propagation du virus; 2. En instaurant des mesures pour soutenir les travailleurs et les entreprises qui sont forcés à l’arrêt durant cette crise sanitaire et pour stabiliser le système financier; 3. En mettant en place des politiques pour favoriser un fort rebondissement de l’activité économique après la crise et ainsi accélérer le retour à « une vie normale » dans les meilleurs délais. Il est possible que des découvertes médicales ou un climat plus chaud viennent à bout de la crise sanitaire que nous traversons présentement, mais il est fort probable que la planète tout entière sera prise dans un entonnoir qui nous plongera dans une longue et profonde récession. Le monde de l’après-COVID-19 sera un monde où : - Les gouvernements seront à la fois plus endettés et plus présents dans la société et dans l’économie; - Les activités de commerce électronique, de télétravail et de gouvernance numérique auront pris des proportions très importantes et auront fait basculer nos sociétés dans l’ère numérique plus rapidement que nous l’avions escompté; - La « démondialisation » prendra la forme d’une poussée vers les marchés locaux et nationaux; - Les préoccupations écologiques, couplées à de nouvelles tensions sociales, rendront les décisions collectives plus ardues et plus complexes; - De nouvelles formes de coopération et de collaboration entre le secteur privé et le secteur public s’imposeront, en raison de contraintes financières et de la rareté de certaines ressources, notamment dans les domaines de la santé et de l’alimentation. L’idée maîtresse de ce document est qu’il est possible, pour le Québec comme pour le Canada, de concevoir des interventions de l’État de manière à faire « d’une pierre trois coups », c’est-à-dire permettre à la fois de gérer la crise sanitaire, de soutenir l’économie pendant cette pause obligée et de rebondir rapidement après la crise si nous appuyons nos interventions sur une vision à long terme de la société. Cette vision est celle d’une société : - dotée d’une « réserve stratégique » pour faire face à d’autres crises; - soutenue par des écosystèmes régionaux et sectoriels robustes et efficaces qui sont capables de gérer la triple transition démographique, écologique et numérique à laquelle notre monde est confronté; - animée par un gouvernement décentralisé vers ses régions qui s’appuie sur les outils du numérique et de l’intelligence artificielle pour rejoindre les citoyens, afin de leur offrir ses services et de renouveler la participation démocratique dans le respect de leur vie privée. Dans l’immédiat, pour concevoir ces interventions, quatre chantiers de travail public-privé sont proposés. Le premier vise à renforcer et même à développer notre industrie québécoise et canadienne en matière de fabrication d’équipements médicaux et paramédicaux, en collaboration avec les autres provinces et le gouvernement fédéral. Le deuxième a pour objectif de renforcer notre industrie agroalimentaire locale en accélérant son passage vers le numérique, favorisant ainsi l'adoption de normes de sécurité alimentaire, de traçabilité et de logistique de haut niveau. Le troisième veut accélérer la transition vers le numérique et la robotisation de nos infrastructures de transport et de logistique. À ces trois chantiers vient se greffer un projet de constitution d’une « réserve stratégique » pour faire face aux prochaines crises. Cet ensemble de recommandations peut dès maintenant être mis en branle pour gérer la crise sanitaire, soutenir notre économie et placer dès maintenant le Québec et le Canada sur la trajectoire de sociétés qui ont surmonté la COVID-19. Cette crise sanitaire sans précédent nous offre une belle occasion de positionner le Québec comme une économie moderne, inclusive et démocratique. C’est une occasion qu’il faut saisir.

[ - ]
[ + ]
Continuer la lecture
CS

Understanding Cross-country Differences in Health Status and Expenditures

Raquel Fonseca Benito, François Langot, Pierre-Carl Michaud et Thepthida Sopraseuth

Finances publiques et Santé
CS

Infections, Accidents and Nursing Overtime in a Neonatal Intensive Care Unit: A Bayesian Semiparametric Panel Data Logit Model

Marc Beltempo, Georges Bresson, Jean-Michel Etienne et Guy Lacroix

Économétrie et Santé
Website Security Test