On étudie le favoritisme qui existe dans la relation verticale entre une firme à l'amont et plusieurs firmes à l'aval. On démontre que le favoritisme est le résultat de la maximisation de profit. On considère les questions suivantes. Premièrement, si la firme à l'amont peut fixer des prix différents pour le même produit qu'elle vend aux firmes à l'aval, est-ce qu'elle traite mieux les firmes qui sont moins efficaces? Deuxièmement, si la firme à l'amont peut offrir aux firmes à l'aval des niveaux de qualité d'accès à son réseau, est-ce que la qualité sera uniforme? La réponse à la première question dépend de l'aptitude de l'auto-provision des firmes à l'aval. Quant à la deuxième question, on montre que certaines firmes sont favorisées.

Voir le document

Dernières publications

2018MO-02 MO
Baromètre CIRANO 2018 - La perception des risques au Québec
Ingrid Peignier et Nathalie de Marcellis-Warin
Voir le document

2018s-20 CS
Long-term Care Risk Misperceptions
M. Martin Boyer, Claude Fluet, Marie-Louise Leroux, Pierre-Carl Michaud et Philippe De Donder
Voir le document

2018RP-11 RP
The Value of Food Certification and Labels for Consumers in Québec (Canada)
Nathalie de Marcellis-Warin, Ingrid Peignier et Yoann Guntzburger
En savoir plus


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2018 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :