Présentation

L’économie expérimentale est une méthodologie de recherche novatrice qui permet d’éclairer les prises de décisions en politiques publiques. Les expériences en laboratoire cherchent à analyser le comportement des gens dans un environnement contrôlé et sous différentes institutions. Les expériences sont facilement adaptées selon le besoin afin de répondre à des questions spécifiques, et peuvent ainsi produire des résultats rapidement et à peu de coûts.

Le groupe économie expérimentale du CIRANO rassemble des chercheurs de différentes disciplines, notamment en sciences économiques, en psychologie, en comptabilité, ainsi qu'en gestion des ressources humaines. Au noyau de chercheurs montréalais s'ajoutent plusieurs collaborateurs du reste du pays, des États-Unis, et de l'Europe.

Le Laboratoire d'économie expérimentale a été mis en place en 2000, grâce à la participation des Laboratoires universitaires Bell et du Fonds canadien pour l'innovation (FCI). Affichant maintenant une configuration portable pour les expériences sur le terrain, ainsi que de puissants postes de travail pour réaliser des expériences computationnelles, le laboratoire en économie expérimentale est sans aucun doute le plus versatile de sa catégorie au Canada. Chercheurs du CIRANO et collaborateurs y ont mené à ce jour au-delà de 800 séances d'expérience avec la participation d'étudiants provenant principalement des universités montréalaises environnantes.

L'équipe de recherche

Président-directeur général et Vice-président Politiques Publiques

Montmarquette, Claude claude.montmarquette@cirano.qc.ca 514-985-4000p4001 Université de Montréal

Vice-président Économie Expérimentale

Engle-Warnick, Jim jim.engle-warnick@cirano.qc.ca 514-985-4000p3038 McGill University

Fellows

Bignami, Simona simona.bignami@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université de Montréal
Blais, André andre.blais@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université de Montréal
Boudarbat, Brahim brahim.boudarbat@cirano.qc.ca 514-985-4000p4030 Université de Montréal
Böckenholt, Ulf ulf.bockenholt@cirano.qc.ca 514-985-4000 McGill University
Dostie, Benoit benoit.dostie@cirano.qc.ca 514-985-4000 HEC Montréal
Doyon, Maurice maurice.doyon@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université Laval
Fonseca Benito, Raquel raquel.fonseca_benito@cirano.qc.ca 514-987-3000p6656 Université du Québec à Montréal
Fortin, Bernard bernard.fortin@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université Laval
Godbout, Luc luc.godbout@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université de Sherbrooke
Hansen, Jörgen jorgen.hansen@cirano.qc.ca 514-985-4000 Concordia University
Hess, Ursula ursula.hess@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université du Québec à Montréal
Joanis, Marcelin marcelin.joanis@cirano.qc.ca 514-985-4000p3123 École Polytechnique de Montréal
Lacroix, Guy guy.lacroix@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université Laval
Lange, Fabian fabian.lange@cirano.qc.ca 514-985-4000 McGill University
Latulippe, Denis denis.latulippe@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université Laval
Leger, Pierre-Thomas pierre-thomas.leger@cirano.qc.ca 514-985-4000 HEC Montréal
Michaud, Pierre-Carl pierre_carl.michaud@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université du Québec à Montréal
Moran, Kevin kevin.moran@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université Laval
Parent, Daniel daniel.parent@cirano.qc.ca 514-985-4000 McGill University
Pineau, Pierre Olivier pierre-olivier.pineau@cirano.qc.ca 514-985-4000 HEC Montréal
Robert, Jacques jacques.robert@cirano.qc.ca 514-985-4000 HEC Montréal
Soroka, Stuart N stuart_n.soroka@cirano.qc.ca 514-985-4000 McGill University
Thomassin, Paul J. paul_j.thomassin@cirano.qc.ca 514-985-4000 McGill University

Fellows associés

Eckel, Catherine catherine.eckel@cirano.qc.ca 514-985-4000 University of Texas at Dallas
Keser, Claudia claudia.keser@cirano.qc.ca 514-985-4000 Georg-August-Universität Göttingen
Levy-Garboua, Louis louis.levy-garboua@cirano.qc.ca 514-985-4000 Paris I - Sorbonne
Peele, Pamela B. pamela.peele@cirano.qc.ca 514-985-4000 University of Pittsburgh
Rondeau, Daniel daniel.rondeau@cirano.qc.ca 514-985-4000 University of Victoria
Shearer, Bruce bruce.shearer@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université Laval

Chercheurs

Bellemare, Charles charles.bellemare@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université Laval
Blais, Ann-Renée ann-renee.blais@cirano.qc.ca 514-985-4000 Ohio State Univ.
Bodur, H. Onur onur.bodur@cirano.qc.ca 514-985-4000 Concordia University
Cossette, Michel michel.cossette@cirano.qc.ca 514-985-4000 HEC Montréal
Costopoulos, Andre andre.costopoulos@cirano.qc.ca 514-985-4000 McGill University
Forest, Jacques jacques.forest@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université du Québec à Montréal
Fréchette, Guillaume guillaume.frechette@cirano.qc.ca 514-985-4000 New York University
Kroger, Sabine sabine.kroger@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université Laval
Legoux, Renaud renaud.legoux@cirano.qc.ca 514-985-4000 HEC Montréal
Ortiz De Guinea Lopez De Arana, Ana ana.ortiz_de_guinea_lopez_de_arana@cirano.qc.ca 514-985-4000 HEC Montréal
P. Carpenter, Jeffrey jeffrey.p.carpenter@cirano.qc.ca 514-985-4000 Middlebury College
Panova, Elena elena.panova@cirano.qc.ca 514-985-4000p4016 Université du Québec à Montréal
Petersen, Luba luba.petersen@cirano.qc.ca 514-985-4000 Simon Fraser University
Xie, Huan huan.xie@cirano.qc.ca 514-985-4000 Concordia University

Fellow(s) invité(s)

Chercheurs postdoctoraux

Claveau, François francois.claveau@cirano.qc.ca 514-985-4000 Université du Québec à Montréal

Directeur(s) de projets

Coordonnatrice du laboratoire/Professionnel de recherche

Professionnel(s) de recherche

Étudiant(s) (Ph.D.)

Taherkhani, Farnaz farnaz.taherkhani@cirano.qc.ca 514-985-4000p4032 McGill University
Tasneem, Dina dina.tasneem@cirano.qc.ca 514-985-4000p3026 McGill University

Étudiant(s) (M.Sc.)

Étudiant(s)

Programmation de recherche

Autres

Récemment, la société québécoise a entrepris un réexamen de plusieurs enjeux économiques et sociaux. Par exemple, les droits de scolarité, les taux d’imposition des plus riches, la question de la langue française sont des sujets au cœur de l’actualité qui s’intéressent aux changements de direction des politiques publiques au Québec. Une partie des enjeux concerne la validation sociale, c’est-à-dire le concept selon lequel le consensus est une condition nécessaire pour valider une action, une entité ou une institution. Le projet vise à comprendre les déterminants et les limites de la validation sociale. Le premier bloc d’expériences examinera la validation sociale au moyen du vote. Deux hypothèses sont avancées : 1) les gens exercent des choix d’une plus grande validité sociale lorsqu’ils prennent des décisions derrière un « voile d’ignorance » en ce qui a trait au rôle qu’ils joueront après la mise en œuvre des choix exprimés; et 2) le nombre de personnes en désaccord avec une autre sur le plan social est important pour changer le vote des électeurs à la majorité. Le deuxième bloc d’expériences analysera la comparaison sociale directe. Imaginez, par exemple, que vous connaissez le salaire horaire d’un collègue de travail. Comment percevez-vous votre propre salaire? Les expériences en laboratoire mettront l’accent sur les salaires versés lors d’une expérience, au cours de laquelle la rémunération sera proportionnelle à l’effort fourni. Dans le cadre d’une telle expérience, les sujets s’acquitteront d’une tâche et seront rémunérés en fonction de la qualité d’exécution de la tâche. Le troisième bloc d’expériences explorera la validation sociale dans le cadre de négociations. Récemment, nous avons assisté à l’éclatement ou à la réévaluation complète des résultats de négociations au Québec. Le bloc d’expériences devrait permettre de comprendre une composante économique cruciale des sociétés dont la main-d’œuvre est fortement syndiquée et complétera notre étude de la validation sociale.

Récemment, la société québécoise a entrepris un réexamen de plusieurs enjeux économiques et sociaux. Par exemple, les droits de scolarité, les taux d’imposition des plus riches, la question de la langue française sont des sujets au cœur de l’actualité qui s’intéressent aux changements de direction des politiques publiques au Québec. Le projet tente d’explorer l’incidence de la pression des pairs sur les opinions des personnes concernant les enjeux précités. L’étude de la pression des pairs se déroule de la façon suivante. Premièrement, les sujets répondent à un questionnaire portant sur un enjeu important des politiques publiques. Deuxièmement, les sujets sont soumis aux opinions exprimées par d’autres personnes concernant le sondage. L’information en question peut émaner d’une administration publique, d’un expert ou de sources non spécialistes; elle peut aussi provenir d’autres participants à l’expérience. Par la suite, les sujets reçoivent une incitation précise pour répondre à nouveau au questionnaire; ils sont rémunérés si leur réponse correspond à celle d’un autre sujet présent dans la salle sans pouvoir communiquer entre eux.

Récemment, la société québécoise a entrepris un réexamen de plusieurs enjeux économiques et sociaux. Par exemple, les droits de scolarité, les taux d’imposition des plus riches, la question de la langue française sont des sujets au cœur de l’actualité qui s’intéressent aux changements de direction des politiques publiques au Québec. Le projet actuel tente d’explorer la persistance et la fragilité des opinions des personnes concernant les enjeux précités. L’étude portant sur l’accord social se déroule de la façon suivante. Premièrement, les sujets répondent à un questionnaire portant sur un enjeu important des politiques publiques. Deuxièmement, les sujets sont soumis à un « mécanisme de coordination », c’est-à-dire à un outil de transmission de l’information concernant le sondage. L’information en question peut émaner d’une administration publique, d’un expert ou de sources non spécialistes; elle peut aussi provenir d’autres participants à l’expérience. Par la suite, les sujets reçoivent une incitation précise pour répondre à nouveau au questionnaire; ils sont rémunérés si leur réponse correspond à celle d’un autre sujet présent dans la salle sans pouvoir communiquer entre eux. L’incidence des mécanismes de coordination sur l’aptitude des sujets à faire correspondre leurs réponses sera analysée sous trois angles : 1) politiques en matière de frais de scolarité au niveau universitaire; 2) taux d’imposition du revenu; 3) lois sur la protection de la langue.

Le domaine des sciences humaines numériques est en pleine effervescence. Dans ce contexte, les ordinateurs analysent les données littéraires pour découvrir des éléments qu’il n’est pas possible d’obtenir autrement que par voie automatisée. Une révolution se dessine dans la façon dont la littérature est explorée. Les ordinateurs sont maintenant utilisés pour déterminer la « pertinence » d’une œuvre littéraire, le ton (positif ou négatif), ou sont même utilisés pour apporter des précisions sur l’origine. Dans le cadre de notre expérience, des sujets seront invités à lire des œuvres et à se coordonner sur les points précités. Pour la première fois, nous établirons une comparaison entre l’analyse informatique et l’analyse humaine.

L’expérience explorera une pléthore d’attitudes et de croyances qui constituent le fondement de l’économie comportementale. En collaboration avec le Global Risk Institute (Institut mondial de gestion des risques), nous réaliserons une expérience auprès des professionnels du secteur financier et établirons une corrélation entre les comportements obtenus et les caractéristiques des professions.

Économie agricole et utilisation des ressources renouvelables

Les modalités associées à l’enchère à enveloppe fermée de premier prix et utilisées jusqu’à maintenant par le Bureau de mise en marché du bois (BMMB) ont été testées expérimentalement par Rondeau, Doyon et Courty (2012) puis mises en application par le Bureau de la Mise en Marché du Bois (BMMB). L’expérience acquise par le BMMB au cours des deux dernières années a permis de dégager certaines tendances et de tirer les constats suivants : • Le nombre moyen d’enchérisseurs est très variable d’une région du Québec à l’autre. Ceci soulève des questions quant à l’incitatif des participants à dévoiler leur vraie valeur dans les territoires avec peu de compétition; • Les entreprises qui sont à toute fin unique seules sur leur territoire misent tout juste au-dessus du prix de départ (prix estimé), afin de respecter la règle des trois mises. Il peut donc s’agir d’une mise stratégique, qui par définition, ne correspond pas à une révélation de la valeur. Dans ce contexte, cette étude explore la mise en place d’enchères simultanées à prix aléatoires avec unités multiples. Un exemple classique de ce type d'enchère est l’enchère Becker-Degroot-Marschack (BDM). Rappelons qu’avec l’enchère BDM, un prix de réserve est tiré aléatoirement parmi une distribution à probabilité uniforme de prix. Si le prix tiré aléatoirement est inférieur ou égal à l’offre de l’acheteur, ce dernier fait transaction au prix tiré (prix de réserve). Dans le cas contraire, il n’y a pas transaction. L’enchère BDM incite les participants à miser le maximum de leur consentement à payer, elle incite donc à la révélation de la valeur des individus (Becker et coll. 1964). Toutefois, avec valeurs ou espèces multiples sur un même lot, la révélation de valeur devient un équilibre possible parmi une multitude d’équilibres. Cette étude a donc comme objectif principal d’identifier empiriquement la stratégie optimale de mise des acheteurs dans un contexte d’enchère simultanée à prix aléatoires avec unités multiples et de créer un design (via des règles d’enchères) qui favorisera des mises compétitives et qui incite à la révélation des valeurs des acheteurs.

Les ressources renouvelables, telles que les pêcheries et les forêts, sont très sensibles aux pratiques de gestion et ces dernières se compliquent lorsque de nombreuses entreprises ou personnes extraient simultanément une même ressource. Au cours de l’expérience, les sujets choisissent la quantité d’une ressource renouvelable à extraire en temps réel, mais l’influence qu’ils exercent sur la ressource est immédiate. En recourant à cette expérience, nous tentons de déterminer le degré de surexploitation qui résulte de l’extraction par de nombreux agents et de définir les détails institutionnels pouvant contribuer à maximiser les bénéfices de l’extraction pour la société. Par exemple, nous étudierons l’incidence des notions d’équité sur les taux asymétriques d’extraction des ressources et leurs répercussions sur la viabilité des ressources à long terme. Nous proposerons aux sujets des moyens d’exploiter eux-mêmes des institutions qui contribueront à améliorer la gestion des ressources. Nous nous pencherons aussi sur les variations de comportement en présence de différents niveaux de ressources.

L’achat d’un œuf produit par une poule en liberté est-il un bien public ou un bien privé? Si l’achat est fait pour le bien-être de la poule, il s’agit d’un bien public, lequel est sujet à un problème d’externalité (je souhaite que les autres ne puissent pas consommer d’œufs de poules en cage). Dans pareil cas, une intervention gouvernementale (législation) pourrait être souhaitable. Toutefois, si l’achat est fait sous hypothèse qu’un tel œuf possède des qualités supérieures, il s’agit d’un bien privé et le gouvernement doit laisser le marché faire l’allocation optimale entre les différents types d’œufs.

Une attention internationale croissante est portée au bien-être animal et aux problèmes éthiques en consommation alimentaire. Au Québec, des campagnes d’information à connotation hostile orchestrées par des groupes de pression commencent à apparaître (Potstra, 2008). De telles campagnes peuvent par la suite induire une réponse législative (ce fut le cas en Europe) ayant des impacts sur les coûts de production. Notre objectif est de vérifier le consentement à payer des consommateurs québécois pour des œufs produits par des poules en liberté (free run) et en cage enrichie, selon différents niveaux d’informations. Nous ferons appel à des outils utilisés en marketing, en science animale, en économie de l’environnement et en économie expérimentale. Les piliers principaux de cette étude seront une évaluation contingente (EC) à laquelle nous intégrons des choix expérimentaux dichotomiques (choice experiments) avec un design factoriel.

Choix exercés dans un contexte caractérisé par les risques et l'ambiguïté

L’épargne de précaution, c’est-à-dire « l’encaisse disponible » à titre d’assurance contre la perte de revenu, constitue l’une des plus importantes stratégies de l’économie. Nous soupçonnons que de nombreuses personnes épargnent trop peu en vue de cette éventualité, mais il est difficile de savoir si tel est le cas étant donné que, dans la réalité, le comportement en ce qui a trait à l’épargne de précaution est brouillé par l’épargne en vue de la retraite, l’épargne pour les postes importants du budget, entre autres l’éducation, et les préférences temporelles inobservables. Au cours de l’expérience, nous proposons un contexte caractérisé par un revenu incertain et une unique raison d’épargner, c’est-à-dire par précaution. Les sujets prennent des décisions concernant l’épargne au cours de leur vie et leurs décisions sont comparées avec la trajectoire temporelle optimale des décisions. Nous élargissons actuellement la plateforme expérimentale utilisée pour cette expérience afin de couvrir de nombreux sujets de discussion. Par exemple, nous avons élaboré un traitement en vue d’analyser l’incidence des biais actuels, selon lesquels les personnes manquent de maîtrise de soi dans les décisions qu’elles prennent au fil du temps. Nous avons aussi conçu des traitements qui permettent de mesurer l’influence des conseils sur les décisions en matière d’épargne et d’offrir des occasions multiples d’investissement au fil du temps dans le cadre d’une stratégie de diversification de portefeuille.

De nombreuses décisions concernant l’épargne et l’investissement sont ou peuvent être facilitées par des conseils professionnels et il est important de savoir qui cherche des conseils, qui les suit et quel type de conseil les gens cherchent. Les économistes expérimentaux ont, en quelque sorte, établi une distinction entre deux catégories de conseils acceptés par les gens au sein des institutions économiques. Premièrement, il y a les conseils d’experts : certains types de personnes sont très concernés par les compétences du conseiller, propres à l’institution au sein de laquelle ils prennent leurs décisions. Deuxièmement, il y a les conseils de personnes qui ont de l’expérience : dans le laboratoire et sur le terrain, certains types de personnes prendront l’avis de conseillers chanceux, c’est-à-dire de conseillers qui ont eux-mêmes obtenu un résultat tendant vers une queue ou une extrémité de la distribution des résultats possibles. Nous proposons d’examiner cet important problème de prise décision dans le laboratoire dans un contexte d`un modèle d’épargne de précaution et de recourir à notre capacité de mener des séances de clavardage qui nous permettra de contrôler les échanges sociaux à cet égard. Les sujets décideront, à maintes reprises, de dépenser et d’investir et ils auront l’occasion de participer à un échange social concernant leur comportement à l’égard de l’épargne de précaution. Un groupe témoin de sujets verra les transcriptions.

La perception répandue du risque opérationnel suppose l’existence d’une distribution qui décrit les événements très rares et dommageables et qui peut être obtenue des experts. Une telle démarche est importante pour les institutions financières afin qu’elles puissent exercer des choix informés en matière d’assurance contre le risque opérationnel. Supposons que le contexte n’est pas réellement risqué, mais plutôt ambigu. Cela signifie non seulement que les événements sont incertains, mais que la distribution des probabilités entourant ces événements est également incertaine. Dans le cadre de ce projet, nous élaborons une méthode qui permet d’obtenir les fonctions des sources d’ambiguïté, c’est-à-dire les attitudes subjectives à l’égard de l’ambiguïté dans le contexte du risque opérationnel. La méthode prend en considération la fonction qui transforme les probabilités en facteurs de pondération subjectifs utilisés réellement dans la prise de décision. Comme cela se produit généralement, si l’ambiguïté est jugée substantielle dans ce contexte, la résolution de l’ambiguïté représente alors un enjeu stratégique important

Dans le cadre de cette étude, les agriculteurs de subsistance péruviens clavardent au sujet des solutions possibles pour éliminer la brûlure de la pomme de terre. Notre objectif consiste à établir si le droit de participer au clavardage influence les croyances des fermiers, c’est-à-dire s’ils jugent que la situation liée à ce fléau est risquée ou ambiguë. Si la situation est risquée, les fermiers exercent des choix en fonction de leurs préférences. Si la situation est ambiguë, une aide technique est alors requise.

Neuroéconomie

La confiance assure le déroulement harmonieux du système social. La présence de l’oxytocine lors des actes de confiance a fait l’objet de nombreux ouvrages dans le domaine de l’économie expérimentale. Dans le cadre de ce projet, nous prévoyons effectuer une analyse de l’ADN afin d’établir des corrélations entre l’oxytocine, le polymorphisme génétique et les actes de confiance. La démarche a pour objectif de réunir en une seule les différentes études isolées en neuroéconomie et de mieux comprendre les fondements de la confiance.

La théorie de l’esprit représente un concept fondamental de la théorie économique : selon les hypothèses avancées, les agents connaissent les stratégies des autres agents, c’est-à-dire qu’ils connaissent leurs préférences et leurs attentes, ce qui équivaut à lire les pensées des autres. L’empathie est une importante caractéristique de l’être humain comprise implicitement dans l’existence des préférences sociales. L’étude tente de démêler les deux concepts en recourant à une expérience au cours de laquelle nous traitons séparément la théorie de l’esprit et l’empathie. Cette démarche nous permettra de mieux comprendre les comportements fondamentaux, dont la coordination et les contributions aux biens publics. Elle permettra aussi de définir les deux concepts avec plus de précision.

Le projet vise à comprendre la façon dont les personnes ayant reçu un diagnostic de psychopathie jugent de la fiabilité d’autres personnes. Les sujets participant aux expériences menées au Centre de soins en santé mentale Le Royal seront appelés à juger de la fiabilité d’une personne en fonction de son apparence. Compte tenu du fait que les centres du cerveau liés aux émotions ne sont pas actifs chez les sujets soumis à l’étude, la comparaison du comportement avec celui d’un groupe témoin de sujets permettra de faire avancer notre compréhension de la façon dont les gens établissent des liens de confiance et concluent des contrats incomplets.

Santé et nutrition

La décision de se soumettre à un test génétique est complexe; elle sous-entend la résolution de l’incertitude et les décisions subséquentes possibles concernant le traitement, incluant le traitement préventif. Elle suppose aussi le regret présagé si la personne ne se soumet pas à un test et que la prédisposition à la maladie existe véritablement. Nous nous proposons de répondre à une des nombreuses questions qui peuvent être soulevées. Nous prévoyons provoquer les attitudes subjectives des sujets concernant les tests et les maladies dans le but d’obtenir les perceptions relativement à l’ambiguïté des résultats. Si nous constatons que les préférences à l’égard de l’ambiguïté guident les décisions, l’éducation visant à réduire l’ambiguïté représente alors l’orientation préconisée, à condition que l’éducation soit possible. Si elle n’est pas possible, des recherches plus poussées seraient alors préconisées afin de résoudre l’ambiguïté s’il est jugé souhaitable que les gens optent pour un type de test.

L’expérience mesure les choix exercés en matière de nutrition par les mères vivant à Trinidad, en fonction de leur droit de participer à un échange social sur la nutrition. Notre objectif consiste à établir la mesure dans laquelle les choix liés à la nutrition représentent des normes sociales. Les normes sociales sont souhaitables parce qu’elles écartent le besoin d’interventions institutionnelles coûteuses. La méthodologie est la même que celle utilisée dans nos exercices de socialisation.

L’expérience mesure l’effet de la pression des pairs sur les croyances concernant la nutrition à Saint-Christophe (St. Kitts) dans les Caraïbes. Les sujets participent à un vaste projet du CRDI et sont appelés à répondre à un questionnaire sur la nutrition qui fait ressortir des enjeux actuels importants : l’obésité et son incidence sur la santé. Un groupe de sujets sera exposé aux croyances d’autres sujets et un autre groupe entendra les conseils d’experts. Nous soumettrons aussi un groupe de sujets à des conseils aléatoires, qui dans l’esprit de la finance comportementale sont des incitations (nudge), ce qui nous permettra de tester pour la première fois dans quelle mesure les croyances sont plus fortement influencées par d’autres intervenants, comparativement aux conseils aléatoires.

L’expérience menée auprès de fermiers de la Guyane permettra de déterminer la façon dont les personnes forment des croyances et apprennent au sujet des changements climatiques à partir de leurs expériences quotidiennes et des prévisions d’experts. La grande question est de savoir dans quelle mesure l’apprentissage dans un contexte de laboratoire, d’une part, et l’information statistique, d’autre part, contribuent aux choix exercés par les fermiers en matière de technologies. Au cours des expériences, les sujets seront appelés à choisir entre une situation comportant des risques et une situation ambiguë, à constater les résultats de leurs choix et, à maintes reprises, à tirer des leçons concernant les deux processus d’apprentissage. Ils feront également rapport des décisions prises sur leurs fermes dans le cadre des changements climatiques. La Guyane est un chef de file en matière de législation relative aux changements climatiques, croyant qu’elle sera fortement touchée par ceux-ci. L’échantillon de sujets est donc particulièrement précieux pour notre étude.

L’Hôpital Sainte-Justine effectue une migration vers la technologie informatique pour de nombreuses tâches exécutées par le personnel infirmier et médical. Dans le cadre du projet, nous explorons les déterminants associés au succès de l’adoption d’une nouvelle technologie par les nouveaux employés. Comme élément central de l’expérience, nous utilisons un instrument qui permet de révéler la volonté d’un employé de payer pour éviter d’utiliser la nouvelle technologie. Les résultats de l’expérience seront mis en corrélation avec les croyances des employés et leur rendement au travail afin d’optimiser le lancement d’une nouvelle technologie.

Vote stratégique

L’étude expérimentale fait appel à diverses manipulations, dans le cadre d’expériences, qui permettent de mesurer les capacités des sujets à voter de façon stratégique lors de la tenue d’élections. En modifiant les préférences des électeurs et les règles électorales, les chercheurs sont en mesure d’analyser à quel moment et de quelle façon les gens votent pour une option de remplacement qui diffère de leur premier choix dans le but d’obtenir un résultat de deuxième ordre lors d’une élection.

Applications aux politiques publiques

Comportement général et prises de décisions

Publications et conférences

Pour discussion... (1)

Rapports bourgogne (1)

2008RB-01 RB Jim Engle-Warnick et Sonia Laszlo. Experimental Economics: A Revolution in Understanding Behaviour

Rapports de projets (11)

2015RP-05 RP Daniel Rondeau, Maurice Doyon, Pascal Courty et Alex Oswald. Évaluation expérimentale d’enchère à prix aléatoires appliquée aux droits d’exploitation de la forêt québécoise - Rapport II : Modes de ventes aux enchères en situation d’un acheteur unique
2014RP-10 RP Daniel Rondeau, Maurice Doyon et Pascal Courty. Évaluation expérimentale d'enchère à prix aléatoires appliquée aux droits d'exploitation de la forêt québécoise - Rapport I : Comparaison d'enchères multiples de premier et de deuxième prix
2012RP-18 RP Daniel Rondeau, Maurice Doyon et Pascal Courty. Évaluation expérimentale des modes d'enchère des droits d'exploitation de la forêt québécoise
2012RP-06 RP Maurice Doyon et Daniel Rondeau. Options d'enchères pour la mise en marché du bois par le Bureau de mise en marché des bois du Québec
2011RP-02 RP Maurice Doyon, Marjolaine Mondon et Sylvie Mondor. Impacts du développement des biocarburants de seconde génération sur le marché des matières résiduelles
2002RP-08 RP Catherine Eckel, Cathleen Johnson et Claude Montmarquette. Will the Working Poor Invest in Human Capital? A Laboratory Experiment
2000RP-07 RP Claudia Keser et Claude Montmarquette. Le Choix de Filière d'Études au Québec : Résumé et Recommandations
2000RP-06 RP Claudia Keser et Claude Montmarquette. Choix de Filière d'Études et Choix du Secteur de Travail : une Étude Expérimentale
2000RP-05 RP Claudia Keser et Claude Montmarquette. Les Pratiques en Milieu de Travail et la Productivité : l'Apport de l'Économie Expérimentale
2000RP-02 RP Charles Bellemare, Claudia Keser et Claude Montmarquette. Le Choix des Filières d'Études au Québec : Situation Actuelle et Revue de la Littérature
2000RP-03 RP Claudia Keser et Claude Montmarquette. Choix de Filière d'Études : L'Apport de l'Économie Expérimentale sur une Question Complexe

Cahiers scientifiques (74)

2014s-47 CS Claudia Keser, Andreas Markstädter et Martin Schmidt. Mandatory minimum contributions, heterogeneous endowments and voluntary public-good provision
2014s-46 CS Marco Lugo Rodriguez. Tax policy effects on entrepreneurship in canada, 1984-2009: A dynamic panel provincial data approach
2014s-41 CS Claudia Keser, Emmanuel Peterle et Cornelius Schnitzler. Money talks - Paying physicians for performance
2014s-30 CS Claudia Keser et Andreas Markstädter. Informational Asymmetries in Laboratory Asset Markets with State-Dependent Fundamentals
2014s-24 CS Claudia Keser, Gerrit Kimpel et Andreas Oestreicher. The CCCTB option – an experimental study
2014s-19 CS Jim Engle-Warnick et Natalia Mishagina. Insensitivity to Prices in a Dictator Game
2014s-09 CS Dina Tasneem, Jim Engle-Warnick et Hassan Benchekroun. An Experimental Study of a Common Property Renewable Resource Game in Continuous Time
2013s-37 CS Daniel Rondeau, Pascal Courty et Maurice Doyon. Simultaneous Allocation of Bundled Goods Through Auctions: Assessing the Case for Joint Bidding
2013s-26 CS Tobie Cusson et Jim Engle-Warnick. Observing the Strategies Subjects Identify from Choice Data in a Repeated Prisoner's Dilemma
2013s-10 CS Jim Engle-Warnick, Sonia Laszlo, Natalia Mishagina et Erin Strumpf . Coordination, Common Knowledge and an H1N1 Outbreak
2012s-14 CS Stuart Soroka et Stephen McAdams. News, Politics, and Negativity
2012s-01 CS Huan Xie et Jipeng Zhang. Bubbles and Experience: An Experiment with a Steady Inflow of New Traders
2011s-59 CS Maurice Doyon, Céline Jullien et JoAnne Labrecque. Mesure des propensions individuelles à payer pour les aliments fonctionnels : Une approche expérimentale auprès de consommateurs français
2011s-54 CS Jacques Forest et Marylène Gagné. The Study of Compensation Systems Through the Lens of Self-Determination Theory: Reconciling 35 Years of Debate
2011s-46 CS John Engle, Jim Engle-Warnick et Sonia Laszlo. Social Exchange and Risk and Ambiguity Preferences
2011s-30 CS Justin Leroux et Walid Marrouch. Bargaining with Linked Disagreement Points
2011s-32 CS Walid Marrouch et Amrita Ray Chaudhuri. International Environmental Agreements in the Presence of Adaptation
2011s-07 CS Gary Charness, David Masclet et Marie-Claire Villeval. Competitive Preferences and Status as an Incentive: Experimental Evidence
2011s-08 CS David Masclet, Charles N. Noussair et Marie-Claire Villeval. Threat and Punishment in Public Good Experiments
2011s-09 CS Charles Figuieres, David Masclet et Marc Willinger. Weak moral motivation leads to the decline of voluntary contributions
2011s-10 CS Klaus Abbink, David Masclet et Daniel Mirza. Inequality and Riots – Experimental Evidence
2011s-11 CS Klaus Abbink, David Masclet et Matthijs van Veelen. Reference Point Effects in Antisocial Preferences
2011s-12 CS Mateus Joffily, David Masclet, Charles N. Noussair et Marie-Claire Villeval. Emotions, Sanctions and Cooperation
2010s-43 CS Frédéric Roy-Vigneault, Daniel Rondeau, Maurice Doyon et Christian A. Vossler. Truth in Consequentiality: Theory and Field Evidence on Discrete Choice Experiments
2010s-37 CS Onur Özgür. Local Interactions
2010s-42 CS Allison Harell et Stuart Soroka. Race of Recipient and Support for Welfare in Canada
2010s-33 CS Catherine Eckel, Cathleen Johnson et Claude Montmarquette. Human Capital Investment by the Poor: Informing Policy with Laboratory and Field Experiments
2010s-34 CS Dorra Riahi, Louis Lévy-Garboua et Claude Montmarquette. Competitive Insurance Markets and Adverse Selection in the Lab
2009s-43 CS Maurice Doyon, Daniel Rondeau et Richard Mbala. Keep it Down: An Experimental Test of the Truncated Uniform Price Auction
2009s-31 CS Jim Engle-Warnick et Stuart Soroka. Harnessing the Power of Focal Points To Measure Social Agreement
2009s-37 CS Jim Engle-Warnick, Julie Héroux et Claude Montmarquette. Willingness to Pay to Reduce Future Risk
2008s-26 CS Olivier Armantier et Amadou Boly. Can Corruption Be Studied in the Lab? Comparing a Field and a Lab Experiment
2008s-11 CS Timothy Shields. Analysts, Incentives, and Exaggeration
2007s-24 CS Thanh Huong Dinh et Jean-François Gajewski. An experimental study of trading volume and divergence of expectations in relation to earnings announcement
2007s-21 CS Jack Stecher, Radhika Lunawat, Kira Pronin et John Dickhaut. Decision Making and Trade without Probabilities
2007s-14 CS Delphine Van Hoorebeke. Contagion émo-décisionnelle : projet d'étude par économie expérimentale
2007s-11 CS Jim Engle-Warnick. Five Indefinitely Repeated Games in the Laboratory
2007s-01 CS Jim Engle-Warnick, Javier Escobal et Sonia Laszlo. Ambiguity Aversion as a Predictor of Technology Choice: Experimental Evidence from Peru
2006s-27 CS Lionel Page, Louis Lévy-Garboua et Claude Montmarquette. Aspiration Levels and Educational ChoicesAn experimental study
2006s-28 CS Guillaume R. Fréchette. Panel Data Analysis of the Time-Varying Determinants of Corruption
2006s-29 CS Jim Engle-Warnick et Sonia Laszlo. Learning-by-Doing in an Ambiguous Environment
2006s-30 CS Jim Engle-Warnick et Ed Hopkins. A Simple Test of Learning Theory
2006s-21 CS Guillaume R. Fréchette. Session Effects in the Laboratory
2006s-23 CS Maurice Doyon, Lota Dabio Tamini, Virginie Simard, Kent Messer et Harry M. Kaiser. L'économie expérimentale pour l'analyse de modifications au système centralisé de vente du quota laitier au Québec
2006s-24 CS Ann-Renée Blais et Elke U. Weber. A Domain-Specific Risk-Taking (DOSPERT)Scale for Adult Populations
2006s-25 CS Ann-Renée Blais et Elke U. Weber. Testing Invariance in Risk Taking: A Comparison Between Anglophone and Francophone Groups
2006s-13 CS Olivier Armantier. Do Wealth Differences Affect Fairness Considerations?
2006s-14 CS Olivier Armantier. Estimates of Own Lethal Risks and Anchoring Effects
2006s-16 CS Charles Bellemare, Sabine Kröger et Arthur van Soest. Actions and Beliefs: Estimating Distribution-Based Preferences Using a Large Scale Experiment with Probability Questions on Expectations
2006s-19 CS Nathalie Colombier et David Masclet. Self-Employment and The Intergenerational Transmission of Human Capital
2006s-12 CS Jim Engle-Warnick et Andreas Leibbrandt. Who Gets the Last Word? An Experimental Study of the Effect of a Peer Review Process on the Expression of Social Norms
2006s-15 CS Olivier Armantier et Nicolas Treich. Overbidding in Independant Private-Values Auctions and Misperception of Probabilities
2006s-05 CS Jim Engle-Warnick et Nurlan Turdaliev. An Experimental Test of Taylor-Type Rules with Inexperienced Central Bankers
2006s-06 CS Jim Engle-Warnick, Javier Escobal et Sonia Laszlo. The Effect of an Additional Alternative on Measured Risk Preferences in a Laboratory Experiment in Peru
2006s-03 CS Louis Lévy-Garboua, David Masclet et Claude Montmarquette. A Micro-foundation for the Laffer Curve In a Real Effort Experiment
2004s-49 CS Claudia Keser et Claude Montmarquette. Voluntary Teaming and Effort
2004s-57 CS Claudia Keser et Giuseppe A. Paleologo. Experimental Investigation of Supplier-Retailer Contracts: The Wholesale Price Contract
2004s-45 CS Catherine Eckel, Cathleen Johnson et Claude Montmarquette. Saving Decisions of the Working Poor: Short-and Long-Term Horizons
2003s-69 CS Claude Montmarquette, Jean-Louis Rullière, Marie-Claire Villeval et Romain Zeiliger. Redesigning Teams and Incentives in a Merger: An Experiment with Managers and Students
2003s-35 CS David Masclet. L'analyse de l'influence de la pression des pairs dans les équipes de travail
2002s-86 CS Claude Montmarquette, Jean-Louis Rullière, Marie-Claire Villeval et Romain Zeiliger. Redesigning Teams and Incentives: A Real Effort Experiment with Managers of a Merged Company
2002s-65 CS Vital Anderhub, Werner Güth et Nadège Marchand. Early or Late Conflict Settlement in a Variety of Games - An Experimental Study -
2002s-75 CS Claudia Keser. Trust and Reputation Building in E-Commerce
2002s-60 CS Claudia Keser et Claude Montmarquette. Voluntary Contributions to Reduce Expected Public Losses
2002s-05 CS Ann-Renée Blais. Coping with stressful decisions:Individual differences, appraisals,and choice
2001s-67 CS Fabienne Tournadre et Marie-Claire Villeval. Learning from Strike
2000s-37 CS Claudia Keser. Le financement des biens publics par des contributions volontaires: Une évaluation à l'aide de l'économie expérimentale
2000s-34 CS Claudia Keser et Bodo Vogt. Why Do Experimental Subjects Choose an Equilibrium which Is Neither Payoff Nor Risk Dominant?
2000s-35 CS Claudia Keser. Strategically Planned Behavior in Public Good Experiments
2000s-36 CS Siegfried K. Berninghaus, Karl-Martin Ehrhart et Claudia Keser. Conventions and Local Interaction Structures: Experimental Evidence
2000s-04 CS Claudia Keser. Cooperation in Public Goods Experiments (followed by a comment by Claude Montmarquette)
99s-31 CS Siegfried K. Berninghaus, Werner Güth et Claudia Keser. Decentralized or Collective Bargaining in a Strategy Experiment
99s-33 CS Karl-Martin Ehrhart, Roy Gardner, Jürgen von Hagen et Claudia Keser. Budget Processes: Theory and Experimental Evidence
99s-24 CS Karl-Martin Ehrhart et Claudia Keser. Mobility and Cooperation: On the Run

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2015 CIRANO. Tous droits réservés.